Plus qu’un simple décor agréable à regarder, les arbres et les forêts jouent un rôle essentiel dans la vie de tous les jours des êtres humains.
Si les arbres pouvaient parler ! 5 messages clés des arbres sur l’importance de ces végétaux pour un monde meilleur

C’est une journée magnifique. Vous mettez le nez dehors. Vous entendez le bruissement des feuilles et une brise effleure votre peau. Vous êtes entouré(e) de nature et les arbres font remarquer leur présence.

Ils sont élancés, sans prétention et passent souvent inaperçus en arrière-plan. Mais, ils sont là. Plus qu’un simple décor agréable à regarder, les arbres et les forêts jouent un rôle essentiel dans la vie de tous les jours des êtres humains.

Et ils n’agissent pas isolément. Au plus profond de la forêt se trouve un écosystème complexe composé de plantes, de champignons, d’insectes et d’animaux qui interagissent et assurent des fonctions essentielles à la vie de chacun d’entre nous. Tous œuvrent en silence dans les coulisses pour que les êtres vivants aient de l’eau douce à boire, de l’air à respirer et des aliments à consommer.

Les forêts couvrent près de 31 pour cent des terres émergées mondiales, mais plus de la moitié des surfaces forestières sont réparties sur cinq pays seulement. Les forêts abritent une part importante de la biodiversité de la planète puisqu’elles hébergent près de 80 pour cent des plantes et des animaux terrestres.

Elles sont un partenaire silencieux mais crucial qui assure les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire de millions de personnes. Chaque jour, les arbres prennent soin de nous, alors prenez une minute pour réfléchir à ce qu’ils diraient s’ils pouvaient parler…

1. «Nous fournissons des aliments nutritionnels.»

Les produits forestiers tels que les fruits, les fruits à coque, les insectes et le gibier assurent un apport en énergie, en protéines, en hydrates de carbone et en vitamines indispensables et constituent une part essentielle de l’alimentation, en particulier pour les populations rurales en situation d’insécurité alimentaire.

Pour certaines communautés dans le bassin du Congo et le bassin amazonien, la consommation de gibier couvre à elle seule 60 à 80 pour cent des besoins journaliers en protéines.

Près d’un milliard de personnes dans le monde comptent sur les aliments issus de la flore et de la faune sauvages, comme les herbes, les fruits, les fruits à coque, la viande et les insectes, pour se nourrir.

2. «Nous offrons des moyens de subsistance.»

On estime à 33 millions le nombre de personnes qui sont employées directement dans les secteurs forestiers formel et informel, ce qui représente 1 pour cent de l’emploi mondial. En outre, environ 3,5 à 5,76 milliards de personnes utilisent des produits forestiers autres que le bois d’œuvre pour leur usage personnel ou pour assurer leurs moyens de subsistance. Les arbres fournissent aussi bien du bois de construction ou de menuiserie que des produits de beauté, des médicaments ou des aromates.

Véritables pharmacies naturelles, les forêts offrent également des médicaments permettant de traiter un large éventail d’affections. Environ 50 000 espèces végétales – dont une grande partie pousse dans les forêts – ont une valeur médicinale. De nombreux médicaments pharmaceutiques courants sont fabriqués à partir de plantes forestières, notamment des anticancéreux dérivés de la pervenche de Madagascar et la quinine, antipaludique obtenu à partir de l’arbre à quinquina.

3. «Nous contribuons à la lutte contre le changement climatique.»

Les forêts offrent une protection.

Les arbres peuvent atténuer les effets du changement climatique et réduire les émissions de carbone à l’échelle mondiale.

Les forêts ont le pouvoir d’atténuer la chaleur et les phénomènes météorologiques extrêmes. Elles renferment 662 milliards de tonnes de carbone, qu’elles retiennent hors de l’atmosphère. Cependant, la déforestation, la dégradation des forêts et le changement d’affectation des terres sont responsables d’environ 11 pour cent des émissions annuelles de CO2. Stopper la déforestation et accroître le couvert forestier peuvent être des moyens économiques de lutter contre le changement climatique.

En outre, dans les villes, placer judicieusement des arbres autour des bâtiments permet de refroidir l’air environnant et de réduire de 30 pour cent au maximum les besoins en air conditionné, ce qui signifie réaliser des économies d’énergie.

4. «Nous fournissons de l’énergie et un abri.»

Les arbres constituent une source d’énergie indispensable pour cuisiner et se réchauffer. Aspect de la sécurité alimentaire souvent négligé, le combustible ligneux est une ressource essentielle pour environ 2,4 milliards de personnes, qui l’utilisent pour se chauffer mais aussi pour cuisiner.

Les forêts procurent également un abri et un logement à des personnes dans le monde entier. Le bois issu de forêts gérées de manière durable est une matière renouvelable qui contribue à la résilience de la planète, retient le carbone tout au long de sa vie et constitue un produit de remplacement pérenne à d’autres matériaux dont l’utilisation a de lourdes conséquences sur l’environnement. Le bois est la plus importante source d’énergie renouvelable, devant les énergies solaire, hydroélectrique et éolienne.

Les forêts peuvent être une source de thérapie et un lieu d’agrément contribuant à améliorer la santé physique et mentale. © Magnum Photos pour la FAO /Alex Webb

5. «Nous pouvons améliorer le bien-être mental et physique.»

Les arbres peuvent constituer une thérapie. Le fait de passer du temps dans des espaces verts accroît les émotions positives et réduit le stress, la dépression et l’anxiété. Pour améliorer votre santé mentale, passez du temps auprès d’arbres.

Ils permettent également de pratiquer des activités physiques récréatives. Des études ont montré que le taux d’obésité était plus faible chez les enfants qui avaient accès à des espaces verts que chez ceux qui vivaient dans des zones n’offrant pas un tel accès ou n’offrant qu’un accès limité.

De plus, dans les villes, les arbres absorbent les gaz polluants issus du trafic et filtrent les poussières environnantes, la saleté et la fumée, protégeant ainsi contre les maladies respiratoires.

En résumé, à chaque minute qui passe, les forêts apportent une contribution importante au monde. Que ce soit en fournissant des aliments et des produits ou en contribuant au bien-être mental et physique des personnes, elles font toujours quelque chose pour nous. Nous devons donc veiller aussi sur elles.

En effet, si les arbres pouvaient parler, ils nous rappelleraient ceci: «Nous dépendons de vous autant que vous dépendez de nous.»

 

Source : goodplanet.info

COMMENT

B Brigitte Colman

Les arbres sont la meilleure source de production d’oxygène. En revanche, ils contribuent au maintien de la végétation.

9 months ago

COMMENT


A Antoin Perrin

Les arbres doivent être préservés parce qu'ils nous aident à mieux respirer.

9 months ago

COMMENT


The best of Tired Earth delivered to your inbox

Sign up for more inspiring photos, stories, and special offers from Tired Earth