La journée mondiale sans sacs plastiques est fêtée le 3 juillet de chaque année pour alerter sur les impacts environnementaux de ces sacs jetables.
On peut vivre… même sans sacs plastiques !

La journée mondiale sans sacs plastiques est fêtée le 3 juillet de chaque année pour alerter sur les impacts environnementaux de ces sacs jetables. Le monde consomme 5.000 milliards de sacs en plastique par an !

Réduire ou stopper complètement ?

Les sacs plastiques sont rejetés très souvent dans l’environnement. Ils contribuent à la pollution de notre planète. Il ne s’agit plus aujourd’hui de réduire la consommation de sacs de plastique mais bien de la stopper complètement.

Des mesures ont été prises dans certains pays pour réduire la consommation de sacs plastiques.

Les seuls sacs qui seront permis seront ceux qui sont utilisés dans des cas où l’hygiène est importante, comme par exemple les petits sacs pour emballer les légumes au supermarché.

Connaissez-vous le huitième continent ?

La pollution plastique constitue un réel danger mondial. Dans le nord-est de l’océan Pacifique, des millions de déchets, rejetés au bord des côtes, ont créé une masse flottante que les écologistes appellent le huitième continent !

Quelles sont les actions proposées ?

Réduisez votre consommation de sacs plastiques :

  • Évitez au maximum les aliments suremballés
  • Autant que possible, achetez vos aliments en plus grande quantité ; moins d’emballage pour moins cher
  • Ayez toujours avec vous un sac réutilisable en tissus.
  • Rendez-vous dans les magasins en vrac pour faire le plein d’aliments secs (noix, farine, fruits séchés etc.) et utilisez des pots de verre pour stocker ces derniers.

Refusez ce que vous ne pouvez pas réutiliser.

sac plastique

 

Un camion-poubelle de plastique jeté chaque minute à la mer !

Denis Ody, responsable Méditerranée chez WWF France dit que tout ce qu’on produit finit à la mer, en particulier les produits toxiques. « Entre 8 et 12 millions de tonnes de plastique sont jetées à la mer chaque année. C’est l’équivalent d’un camion-poubelle de plastique par minute. », explique-t-il.

Le plastique… dans notre estomac !

Denis Ody distingue deux types de plastique. D’une part, celui qui flotte à la surface et qui se dégrade progressivement en particules de plus en plus fines. D’autre part, les microparticules de plastique contenues dans les textiles ou les cosmétiques.

Dans les deux cas, le plastique s’invite dans la chaîne alimentaire et, accessoirement, dans notre estomac.

Le plastique en quelques chiffres

  • Le plastique représente 10% de tous les déchets produits par l’homme.
  • Au moins 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans chaque année.
  • Si nous ne changeons pas nos habitudes, les scientifiques estiment qu’en 2050 il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans.
  • Environ 50% du plastique produit est à usage unique ou est destiné à la fabrication d’emballages.

Les sacs plastiques et… les chiffres de l’ONU

L’ONU indique que l'ampleur du défi est décourageante et depuis les années 1950, la production de plastique a dépassé celle de presque tous les autres matériaux. De plus, l’ONU relève que si les modes de consommation actuels et les pratiques de gestion des déchets se poursuivent, on comptera environ 12 milliards de tonnes de déchets plastiques dans les décharges et l'environnement à l'horizon 2050.

Le rapport de Solheim

Erik Solheim, chef d'ONU Environnement, déclare : « Nos océans ont été utilisés comme une décharge, ce qui provoque l'étouffement de la vie marine et transforme certaines zones marines en soupe plastique ». « Dans certaines villes, les déchets plastiques bouchent les canalisations, ce qui provoque des maladies. Consommés par le bétail, ils trouvent leur chemin jusque dans la chaîne alimentaire. »

sac plastique

 

Le top 5 des conseils de la Plastic Free July Foundation :

  • Avoir une tasse réutilisable pour prendre son café ou autre boisson à emporter
  • Eviter les produits emballés dans du plastique – par exemple : privilégier les fruits et les légumes qui ne sont pas déjà emballés dans du plastique
  • Emmener des sacs réutilisables pour faire ses courses
  • Acheter en vrac
  • Utiliser des emballages alimentaires en cire d'abeille (un tuto accessible pour les fabriquer soi-même) ou des contenants réutilisables pour conserver les aliments au frais

Autres produits à usage unique à éviter pour réduire sa consommation de plastique :

  • les bouteilles d’eau
  • les pailles en plastique (pour ceux qui ont du mal à s’en passer, il existe des pailles en bambou ou en métal)
  • la vaisselle plastique

COMMENT

A Anne Hidachi

Plastic bags are everywhere and it is very dangerous. The laws banning plastic bags should be much stricter to reduce their production.

il y a 1 an

COMMENT


Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth